LUTTE CONTRE LA PRECARITÉ MENSTRUELLE

Publié le 25 février 2021 social

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, a annoncé mardi 23 février une nouvelle mesure de lutte contre les précarités : la gratuité des protections périodiques.   

  • Cette annonce fait suite à un travail de concertation entre la ministre et de nombreux acteurs investis sur le sujet : des parlementaires, les organisations étudiantes représentatives, ou encore l’association Règles Elémentaires. Les travaux parlementaires menés ces derniers mois sur le sujet ont permis de mesurer l’ampleur du phénomène.
  • Selon une étude réalisée par l’Association Fédérative des Etudiants de Poitiers et l’Association Nationale des Etudiants Sages-Femmes en février, 1/3 des étudiantes auraient besoin d’aide pour pouvoir acheter des protections périodiques. En France, 1,7 millions de femmes souffriraient de ce problème et manqueraient de moyens pour se protéger correctement.
  • Grâce à la mobilisation de toutes et tous, associations, élus, et en touchant un large public, ces travaux permettent aussi de lever le tabou des règles et de rendre visible cette précarité trop longtemps sous-estimée ou méconnue, qui touche pourtant de nombreuses personnes.
  • La précarité menstruelle est un enjeu collectif et une véritable question de dignité, de solidarité et de santé.
  • Dans les prochaines semaines les résidences universitaires des Crous et les services de santé universitaires seront équipés en distributeurs de protections hygiéniques gratuites respectueuses de l’environnement.

Voir également :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid157164/lutte-contre-la-precarite-menstruelle-un-acces-gratuit-aux-protections-periodiques-pour-les-etudiantes.html

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !